09 février 2010

Dark Reign : La Cabale / Deadpool in Love

Au menu du Dark Reign #5 de ce mois : les membres de la Cabale et un Deadpool amoureux.

On commence par Dark Reign : The Cabal, une série d'histoires courtes consacrée à chacun des membres du groupe mis sur pied par Norman Osborn. Au scénario alternent Jonathan Hickman, Kieron Gillen, Matt Fraction, Peter Milligan et Rick Remender. Les dessins sont réalisés par Adi Granov, Carmine Di Giandomenico, Daniel Acuña, Tonci Zonjic et Max Fiumara.
Le récit consacré à Loki aurait pu être publié plus tôt, le personnage y évoque son intention d'évincer Thor et de déplacer Asgard en Latvérie, évènements qui ont déjà eu lieu dans Marvel Heroes. On retiendra surtout la partie dédiée à Fatalis pour la beauté visuelle et le scénario, très habile, de celle qui développe The Hood, personnage complexe, parfois même sympathique, mais dont la cruauté n'a rien à envier à celle du Caïd.
Dans l'ensemble, ces petits one-shots permettront aux nouveaux lecteurs de cerner un peu mieux les ambitions ou le caractère des protagonistes.

On passe ensuite à la fin du crossover entre Deadpool et les Thunderbolts. Andy Diggle et Daniel Way au scénario, Bong Dazo et Paco Medina aux dessins. Deadpool affronte toujours les Thunderbolts avec l'aide de Taskmaster (qu'il paiera avec une carte bancaire volée à... Osborn). Ambiance délirante, comme d'habitude avec le mercenaire, d'autant qu'il est amoureux de la Veuve Noire (Yelena Belova, pas Natasha). Ce brave Wade est bien plus doué pour la castagne que pour draguer. Entre ses approches dignes d'un ado un peu timide et ses idées de génie (il loue un avion avec une banderole pour refiler son numéro à Yelena), c'est un véritable plaisir de le voir à l'oeuvre.
Le premier épisode est d'ailleurs le plus réussi sur le plan de la comédie pure.
Signalons qu'entre les deux, on a l'impression que Yelena est passée en vitesse chez le coiffeur le temps de se faire une couleur. C'est normal, une héroïne ça soigne son look.

Pas de Secret Warrior ni de Dark Avengers dans ce numéro. Panini complète le mensuel avec Breakfast in America, un récit de huit planches tiré de Dark Reign : New Nation. Scénario de Adam Felber, dessins de Paulo Siqueira.
Ryder, un membre du Skrull Kill Krew, dégomme quelques bovins qui sont en fait des skrulls. Même si ça peut paraître bizarre, figurez-vous qu'à une époque, Reed Richards persuadait les extraterrestres de se transformer en vaches afin de s'en débarrasser. Je rappelle que c'est l'un des types les plus intelligents de l'univers. Je vous laisse imaginer la solution qu'aurait trouvée le premier crétin venu. ;o)

Un numéro plutôt sympathique, qui permet notamment de retrouver un Deadpool en pleine forme.

ps : à venir ; Green Lantern Corps, Scott Pilgrim ou encore Scalped, bref, un mois chargé et varié.