03 février 2010

French Comics : Le Patrouilleur

Du super-héros à la française avec le premier tome du Patrouilleur de Pierre Minne.

Le lieutenant Damien Doumet est spationaute. Lors d'une mission, son équipage est anéanti par des fragments de glace provenant d'une comète. Le satellite sur lequel Damien travaillait implose. Lorsque l'officier reprend ses esprits, il est de retour sur terre, sain et sauf. Suite à une batterie de tests effectués par les médecins de l'armée, plusieurs anomalies sont relevées, notamment une modification profonde de la structure ADN du rescapé.
Rapidement, Doumet se rend compte qu'il est devenu plus fort, plus rapide et qu'il peut voler. Il fait aussitôt l'objet d'une attention toute spéciale de la part des militaires qui voient en lui le candidat idéal pour reprendre le programme Patrouilleur, un projet ayant connus quelques déboires par le passé et laissé depuis en suspens.
Pour Damien Doumet, une nouvelle vie commence...

Il est peu de dire que je n'ai pas eu que d'heureuses expériences en ce qui concerne les fameux "french comics". C'est donc avec une certaine appréhension que je me suis plongé dans cette lecture qui m'a agréablement surpris. Bon, pour être honnête, il y a de bonnes choses et d'autres un peu moins bonnes. Mais au moins, ces 32 planches racontent réellement quelque chose, pas comme certaines publications déjà chroniquées ici.
Voyons cela plus en détail. Le scénario et les dessins sont l'oeuvre de Pierre Minne qui revendique avoir voulu faire du super-héros mainstream, tout ce qu'il y a de plus classique. Visuellement, c'est plutôt bon. Le look du Patrouilleur est réellement réussi, tout comme la plupart des poses qui n'ont rien à envier à celles des "grands frères" américains. Au niveau du récit, ce premier épisode se concentre essentiellement sur la présentation du personnage et ses origines. On notera le petit clin d'oeil aux persos créés par Stan Lee, avec l'utilisation, pour le personnage principal, de la même initiale pour le nom et le prénom (Damien Doumet, un peu donc comme Peter Parker, Matt Murdock, Bruce Banner, Scott Summers, Reed Richards...). Il y a déjà des éléments qui se mettent en place pour de probables futures intrigues. Il est intéressant de constater que l'univers décrit est à la fois réaliste et contemporain (le président est Nicolas Sarkozy). A ce sujet, la condition légale des surhumains en France, qui est rapidement évoquée, fait partie des pistes particulièrement alléchantes que l'on aimerait voir se développer.

Le moins bon maintenant. Rien de dramatique, rassurez-vous. Une ou deux petites fautes d'orthographe, quelques tournures parfois un peu maladroites et, surtout, un personnage principal qui manque encore un peu d'épaisseur. On connaît sa profession, on sait maintenant comment il a acquis ses pouvoirs, mais on n'apprend pas grand-chose sur son caractère, ses failles, toutes ces petites choses qui le rendraient à la fois plus proche de nous et plus humain. Ah si, tout de même, une excellente trouvaille au début, qui dévoile un peu le côté taquin du gaillard ; alors qu'il pourrait stopper facilement des braqueurs, il s'amuse avec eux et met leur bagnole sur cales en quelques secondes, juste pour le fun. C'est sans doute de ce genre de détails, en apparence anodins, dont l'histoire manque par la suite.
Au niveau éditorial, c'est très soigné. On a droit à un mot de l'auteur, une petite bio et même un sketchbook qui nous présente des recherches au niveau du design du Patrouilleur.

Voilà donc une série sympathique qui, si elle n'est pas sans défauts, possède un véritable potentiel. On sent en tout cas une vraie passion et beaucoup de travail derrière tout ça, ce qui est la meilleure des promesses pour l'avenir.

Le site de Pierre Minne

Le site de l'éditeur, Wanga Comics